#jesuischarliemaispasseulement

Publié le 18 Janvier 2015

Photo by Efrat Shahar

Photo by Efrat Shahar

Bonjour vous.

Je ne parle pas de politique ou de fait d'actu ici très souvent, des allusions parfois, c'est tout. Des réflexions argumentées, des écrits, j'en construis et j'en mène tant pour mes études en école sociale, pour mon travail, et d'autres qui restent sur le disque dur de l'ordi, pour moi. Je n'ai pas envie de le faire ici. Je sépare les choses. Ici, ce blog, c'est une fenêtre sur un bout de mon monde, un bout seulement.

Tout ça pour dire que je ne dirai rien sur les évènements récents qui ont secoué la France. De nombreuses blogueuses ont craint qu'ils soit indécent de continuer à parler rouge à lèvres et déco intérieure ces derniers jours sans mentionner un tout petit peu ce qui se passe et faire état de leur avis sur la question. Comme pour s'excuser de continuer à vivre malgré l'horreur. Comme pour se justifier.

Au départ, je m'étais dit que je n'y ferais même pas allusion, comme je le fais maintenant, n’ayant pas à me défendre de ne pas en parler.

Tout de même, je ne veux pas qu'il y ait de malentendu mais j'ai vu tellement de blog où un billet entier était consacré à Charlie, que je me suis posée la question à un moment donné, est-ce que je le fais? Non.

Ça ne veut pas dire que je n'y réfléchis pas et que je vis dans une bulle. Loin de là. Si tel était le cas, je ne me serais pas réorientée professionnellement pour bosser dans le social.

Et paradoxalement, je viens d'écrire une vingtaine de lignes sur quelque chose sur lequel je ne souhaitais pas faire la moindre allusion... il faut croire que je voulais peut être le faire, au fond.

A bientôt pour un billet doux.

Rédigé par Magali

Publié dans #carnet d'humeurs

Repost 0
Commenter cet article

Michèle 21/01/2015 09:53

I adore that black and white photo

www.thefashionfraction.com