Morning Story on Dizengoff Street

Publié le 1 Mars 2015

Morning Story on Dizengoff Street

Ce jour-là, on a commandé des jus de fruits frais, mon amie a commandé un petit déj' complet, avec omelette, petite salade de légumes, thon, olives, comme on trouve souvent dans les petits déj' ou brunch servis à Tel Aviv. Moi j'ai pris un café, et j'ai picoré dans son assiette.

Il devait être 10h du matin. Il faisait beau. Un soleil superbe. Il faisait chaud déjà, si chaud. On s'est installé à l'ombre, en terrasse, l'air rafraichissait les jambes, les bras. Un moment volé avant de repartir sur la grande avenue ensoleillée.

Bread Story a été créé à partir d'un concept New Yorkais, avec une touche israélienne, concept de boulangerie avec cuisine et resto. Le design, les préparations, tout est pensé avec minutie.

C'était un moment volé entre deux impératifs pour mon amie qui avait peu de temps. Quelques heures seulement. Le temps de se retrouver sur la King Georges Street, de marcher en direction de Bread Story, de nous asseoir un moment. De manger. De parler. De dire ce qu'on ne s'écrit pas dans l'année par message par manque de temps. Un moment volé avant de repartir en direction du Dizengoff Center. Puis d'aller dans un coin frais, à l'ombre des arbres. Puis d'aller faire un tour dans une friperie. Et puis. Le téléphone a sonné. Mon amie a attrapé son sac. Bye. Elle n'était déjà plus là. Elle file, elle est comme ça. Un sourire, un Bye auquel j'ai souvent à peine le temps de répondre. Le temps de me retourner. Déjà elle a disparu. Un courant d'air frais, vif, qui laisse de la douceur et de l'énergie après son passage.

Morning Story on Dizengoff Street
Morning Story on Dizengoff Street
Morning Story on Dizengoff Street
Morning Story on Dizengoff Street
Morning Story on Dizengoff Street
Morning Story on Dizengoff Street
Morning Story on Dizengoff Street
Morning Story on Dizengoff Street
Morning Story on Dizengoff Street
Morning Story on Dizengoff Street

Rédigé par Magali

Publié dans #Israël, #carnet d'humeurs

Repost 0
Commenter cet article