Grey's Anatomy, 11X22.

Publié le 3 Mai 2015

Grey's Anatomy, 11X22.

You go. We'll be fine.

Par où commencer. Peut être en disant que c'est à mon avis le plus bel épisode de la série entière. Le plus beau depuis ces 11 années.

Il plane pendant 1h20 une sublime mélancolie,  une tristesse dosée juste comme il faut.

Cet épisode, c'est, comment on fait un deuil ? Comment on se reconstruit après une perte? C'est un épisode sur les moyens qu'on a pour supporter l'insupportable. Et aussi sur comment une personne reste présente dans les mémoires. Ca parle à tout le monde. On a tous vécu quelque chose de similaire.

Là où l'épisode est vraiment bon, c'est que si la disparition plane au dessus de chaque scène, ce n'est pas lourd. On fait des bonds dans le temps, de mois en mois. Les saisons passent. Et une année file en 1h20. Chacun fait des choix de vies, plus ou moins influencés par la mort de Derek. Chacun avance. Mais personne n'oublie. Comme cette scène où Callie est soudainement émue en réalisant l'héritage incroyable que Derek a laissé à la chirurgie de pointe.

La vie continue. Le manège ne s'arrête jamais de tourner, comme le rappelle la mère de Meredith par flashbacks. Parce que c'est aussi la force du scénario de cet épisode. Les flashbacks qui nous montre le parallèle entre Ellis Grey et Meredith Grey, la perte de leur grand amour et la manière dont chacune va y survivre.

Derek est plus présent que jamais, en étant évoqué par touche, à travers un personnage qui se rappelle de lui, à travers les souvenirs de Meredith, à travers aussi le déni d'Amelia qui s'autorisera à pleurer seulement des mois plus tard. Et enfin à travers cette grossesse que Meredith vivra loin de tous. Loin du spectateur aussi. Absente de l'écran pendant une bonne partie de l'épisode, elle revient à la fin sur la chanson Chasing Cars, parfaite (comme le reste de la B.O d'ailleurs) pour souligner ce moment où elle est enfin prête. A revenir. A reprendre un scalpel en main. A reprendre sa vie même si plus rien ne sera comme avant désormais. Ni pour elle, ni pour le public.

Je crois que cette disparition tragique et brutale peut donner un souffle nouveau sur la série. De la même manière qu'une perte arrache et apporte paradoxalement quelque chose dans la vraie vie. Et si ça donnait une forme d'épaisseur à Grey's, au personnage de Meredith, aux autres ?

C'est un véritable épisode hommage à un personnage disparu. Je n'en ai pas vu qui m'aient autant touché dans d'autres séries, suite à la mort d'un personnage. Souvent, on passe bien vite à autre chose. L'absence, ici, est présente pendant 1h20, et ça fait du bien pour un personnage qu'on a suivi pendant 11 ans.

L'épisode pose une question essentielle au fond. Comment fait-on après ça ? Chaque personnage nous répond à sa manière. On pleure, ou on reste dans le déni, ou on fait sa valise et on part en pleine nuit, ou alors on part s'occuper des autres à l'autre bout du monde et ne pas penser à soi. On disparaìt, ou on reste. On fait en tout cas, on fait comme on peut.

All I have to do is begin.

Rédigé par Magali

Publié dans #Séries tv

Repost 0
Commenter cet article