Là où j'ai découvert le brookie

Publié le 14 Août 2016

Là où j'ai découvert le brookie

Hello ! Dans l'année, je ne prends que rarement le temps de me balader d'une adresse à l'autre à Genève et pourtant cette ville recèle de lieux vraiment chouettes. Je le découvre de plus en plus au fil du temps et particulièrement depuis cet été. C'est si facile de se retrouver dans des lieux qu'on connait par coeur dans la ville où on passe le plus clair de son temps, de ne pas gratter plus loin, d'avoir l'impression qu'il n'y a rien de plus, et de se lasser aussi. La ville où on vit, travaille, étudie, c'est comme si on ne la voyait plus, à un moment donné. C'est juste un décor, on passe d'un point à l'autre, tous les jours, à la même heure, d'un point A à un point B, sans rien voir. Les arrêts de bus, les rues, les bâtiments, on les connait par coeur, on ne va pas voir ce qu'il y a derrière. On a pas le temps, on doit rentrer, faire à manger, faire les courses, travailler, aller en cours, on a bien d'autres choses à faire. Si on ne fait pas attention, on risque de ne vraiment plus rien voir. Depuis le début de mes études, j'ai pu découvrir des lieux très sympas, des cafés ou autre, par connaissance mais aussi parce que mon école est située en plein milieu de plusieurs cafés/resto avec chacun une petite touche originale et unique (comme le Café Tam Tam par exemple). Le reste du temps, dans l'année, on ne cherche pas tellement. Lorsqu'on voyage, on sait chercher  pourtant, on se dirige vers un site, un blog, un guide, une connaissance. On sort des sentiers battus parce qu'on sait qu'on ne passe pas beaucoup de temps dans la ville en question. On a envie de tout voir, trop, on a l'impression de ne pas en faire assez même si on a mal aux pieds, toujours peur de rater un truc. Chez nous, on peut rater plein de choses et on ne le sait même pas. J'avais prévu de ne pas partir de l'été, alors... Et si je faisais comme si c'était la première fois ? Par où je commencerais ? Si j'étais en voyage à Genève, qu'est-ce que j'aimerais voir, dans quels lieux j'aimerais aller ? C'est avec ce regard-là que j'ai commencé à lire des choses sur internet et que je suis tombée sur une adresse, puis une autre, et encore une autre...

Les filles indignes, c'est un petit café concept store, épicerie fine. C'est lumineux, spacieux, j'aime bien le coin café-bibliothèque à l'arrière. Situé dans une rue calme de Genève, c'est à deux pas du centre. Un jour, je parlerai du brookie que j'ai mangé là-bas... premier de ma vie, certainement un siècle après tout le monde, moi je connaissais le brownie et le cookie, mais pas le brookie...

Les filles indignes, Rue de l'Arquebuse 10, Genève

Là où j'ai découvert le brookie
Là où j'ai découvert le brookie
Là où j'ai découvert le brookie
Là où j'ai découvert le brookie
Là où j'ai découvert le brookie
Là où j'ai découvert le brookie
Là où j'ai découvert le brookie
Là où j'ai découvert le brookie
Là où j'ai découvert le brookie
Là où j'ai découvert le brookie
Là où j'ai découvert le brookie

Rédigé par Magali

Publié dans #Genève, #carnet d'humeurs

Repost 0
Commenter cet article

Emeline 14/08/2016 17:05

Ben, elle est où la photo du brookie?!! Ça me donne envie d'y aller vite du coup!

Magali 15/08/2016 10:29

Elle sera sûrement dans un prochain billet ;)