London calling

Publié le 16 Décembre 2016

London calling

A peine le temps de finir ma nuit, le visage vers le hublot, en un rien de temps, on y était déjà. De l'autre côté, c'est à côté. C'est comme si j'avais pris la voiture pour Lyon. Je suis donc partie hier pour un aller/retour dans la journée à Londres. Une journée un peu express mais pas speed, je n'ai pas couru partout. J'ai fait très peu de photos, il y en a beaucoup dans cet article mais je n'ai pas sorti l'appareil toute la journée, je n'ai pas marché au pas de course, le but n'était pas pour moi de m'en mettre plein la vue, c'était de renouer avec l'anglais parce qu'au quotidien je ne le parle pas, de découvrir la ville, par petits bouts, de faire mes premiers repérages. Ne connaissant pas les distances et le temps pour aller d'un point à un autre, je ne me suis pas trop éloignée du quartier où je suis arrivée. J'avais quelques heures, je suis restée à Westminster. Le Green Park, Buckingham, Hyde Park, Picadilly... Je suis rentrée à Fortnum & Mason, et quand j'ai vu qu'il y avait un resto, je n'ai pas cherché plus loin. F&M est une institution et le restaurant The Gallery est assez réputé. J'y suis allée franchement par hasard, intriguée par la façade et les vitrines magnifiques et tous ces gens qui allaient et venaient dans la rue avec leur sac vert sur lequel était inscrit le nom de l'établissement. Alors je suis rentrée, j'y ai mangé et tant qu'à faire j'ai pris un menu spécial Christmas. C'est bon et le service est impeccable. Il y a quelques semaines, j'avais lu un billet sur le blog de Garance Doré qui évoquait les choses que l'on ose faire seul ou pas. Je me souviens avoir écrit en commentaire que je n'avais pas encore osé manger seule dans un restaurant, pas un petit café, mais un vrai restaurant, et bien voilà, done. A part ça, en ce moment, au Hyde Park, il y a le Winter Wonderland qui fête ses 10 ans. C'est une grosse fête foraine installée sur le parc. J'y étais quasiment à l'ouverture, donc il y avait encore très peu de monde. Il y a des spectacles durant la journée, plein d'attractions, un marché de Noël et une patinoire. C'était marrant de se retrouver dans cette ambiance de Noël, de regarder glisser les gens sur la glace au son de Have yourself a merry little Christmas et Baby it's cold outside. D'ailleurs, à ce propos, ça m'a fait un bien fou la température à Londres, il ne fait pas trop froid en comparaison des températures glaciales de Genève en ce moment. Après plusieurs heures dehors, c'était tout à fait supportable, et il n'y a pas eu une goutte de pluie.

Impressions à chaud. J'ai aimé l'atmosphère de la ville, en tout cas, le tout petit peu que j'en ai vu, quelque chose d'élégant et cool en même temps, j'ai adoré ce qui se dégage dans l'air. Une élégance simple, naturelle, un brin rétro tellement chic. Quand on est entré dans la ville avec le bus, au petit matin, je me suis dit oooh des petites maisons anglaises. Non mais c'est si joli, vraiment, j'en pouvais plus tellement je les trouvais toutes mignonnes. L'architecture, j'ai vraiment adoré. J'ai adoré aussi les look cool. Il y a résolument un truc décontracté qui fait du bien, avec les gens qui se baladent en sweat sans manteau, pas apprêtés, cette fille qui faisait du patin à glaces en débardeur, il y a un côté décalé qui n'a l'air de gêner personne. Tout le monde s'en fout et c'est très bien. Et puis les londoniennes. Ou les anglaises, en tout cas. Je les ai trouvées tellement belles mais d'une beauté particulière, je ne parle que pas de "plastique", comme un truc pas calculé, comme un truc qui leur échappe, je ne sais pas si c'est leur manteau oversize qui glisse de leurs épaules, ou leurs longs cheveux blonds cendrés détachés ou plein de reflets roux, à moins que ce ne soit leur accent qui leur donne instantanément dès qu'elle prononce un mot une allure follement chic, les hommes pareil, j'avais l'impression d'être dans Downton Abbey toute la journée. J'ai aimé ce mélange d'élégance et de simplicité qui est une vraie bouffée d'air frais.

Petites infos pratiques, transfert aéroport Gatwick --> Londres

De Genève, avec EasyJet on arrive à l'aéroport de Gatwick, le 2ème après Heathrow. Là, plusieurs options. La Gatwick Express, qui dure environ 30 mn et il y en a un toutes 15 mn. C'est la solution la plus chère et la plus rapide aussi pour rejoindre Londres. J'ai opté pour le bus. Un National express coûte dans les 8, 9 Livres l'aller simple. Environ 2 heures de trajet. Attention, au retour, on a mis un temps fou à sortir de Londres, prévoir plutôt jusqu'à 3 heures. Le Gatwick Express arrive à la Victoria rail station, une des plus grandes gares de la ville, et le bus National Express nous dépose aussi à cette gare. Pour reprendre un bus direction l'aéroport, il faut aller à la gare routière, la Victoria coach station à 5 mn à pied de la gare ferroviaire. Voilà, c'est tout dans le même coin. Avec le train express ou le bus, on arrive donc dans Westminster, et Buckingham est à 10 ou 15 mn à pied pour donner une idée. Il y a d'autres options de bus il me semble. Je n'avais pas réservé avant, j'ai acheté le ticket sur place à l'aéroport et à la gare routière, et pas de souci pour avoir une place. Ce que j'aime avec le bus, c'est qu'on découvre la ville autrement, on passe dans des coins où on n'irait pas forcément, et j'en repars toujours avec un peu plus d'images en tête, c'est comme si le bus me faisait un peu atterrir aussi, m'amenait ou m'éloignait doucement de la ville, j'aime bien.

Voilà !

London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling
London calling

Rédigé par Magali

Publié dans #Escapades

Repost 0
Commenter cet article