Brèves du jeudi (clip d'Indochine et autre)

Publié le 16 Mai 2013

En vrac.

1. J'étais en CM2 et une chanson tournait en boucle à la radio. En boucle vraiment. Je ne connaissais pas le titre. Mais je me souviens de cette impression en entendant cette voix pour la première fois. Je pensai alors qu'elle n'avait rien à voir avec les autres voix que j'avais entendu jusque là. C'était incroyable, elle était parfaite. D'une limpidité et d'une puissance que je n'avais jamais entendu auparavant. Ca m'a marquée, je n'ai jamais oublié. Je n'ai jamais oublié ce jour où j'ai enfin su le nom de cette chanteuse. C'était bien à cet âge d'avoir une chanteuse préférée. Je venais de trouver la mienne. La chanson s'appelait Pour que tu m'aimes encore  et la chanteuse avait 27 ans.

CélineAujourd'hui c'est moi qui ai 27 ans et je vais aller la voir en concert. Pour de vrai. POUR DE VRAI. J'ai promis de prendre des calmants le jour J. Je serai intenable. La personne qui m'accompagne est prévenue.

celine.jpg

 

2. A part ça, débat du moment, le clip College Boy d'Indochine jugé trop violent.

Qu'est ce qu'on y voit? La mort par torture d'un adolescent devenu le souffre-douleur dans un collège de bonne famille. Trash.

Le clip est violent. Mais ça me paraît moins dur que quand on entend un fait divers bien réel où un ado a succombé à ses blessures après un passage à tabac dans son école.

Cette chanson est un cri d'appel, une dénonciation. Le clip ne me dérange pas. La réalité me dérange plus. Que font les pions quand ils laissent des ados seuls dans la cour du collège entre 2 cours ? Qu'est ce qu'ils pensent à ce moment-là ? Que à 12, 15 ans on s'autogère? Légalement ils sont mineurs. Et les mineurs, on les encadre, basta. Que font les profs qui se laissent insulter ? Que font les dirlo pour protéger leurs enseignants ? Que font les parents qui ne se soucient pas de savoir ce que font leurs enfants, en journée, à la sortie, entre 16h et 18h pendant que eux ils bossent encore? Ne prennent pas le temps de savoir comment la journée s'est déroulée? Et ne demandent pas d'où vient cette griffure, là sur le bras?

Que font ces adultes qui rejettent la responsabilité sur les autres, se défendent en invoquant cette entité bien mystérieuse, et tellement arrangeante,  le "système"?

Et pendant ce temps, on débat sur censure pas censure d'un clip musical.

Je n'ai rien à dire de plus sur ce clip. A mon avis, on ne fait que déplacer le problème.

A part ça, en laissant le clip de côté, la chanson est vraiment bien. Le texte, la musique, ont un air de chanson combative, avec un soupçon d'accent tragique. J'aime beaucoup.

Faites vous une idée.

 
 

Vous en pensez quoi? De ce que j'en dit, de ce qu'ils en disent, de ce clip ?


3. A part ça, je songe à réorganiser la rédaction de mes billets ici. Depuis toujours, je poste n'importe quand. J'aimerais poster autrement. Dans la nuit (enfin pas moi, M. internet ferait ça tout seul). Pour que vous ayez un billet doux à lire le matin. J'aime bien l'idée qu'il y ait quelque chose à lire ici, au calme, tôt le matin, avant de commencer la journée. Je vais y songer dans les semaines à venir.

 

Rédigé par Mimi

Publié dans #carnet d'humeurs

Repost 0
Commenter cet article

Emeline 16/05/2013 18:37

très bonne idée le poste le matin, j'aime bien lire tes articles avant d'aller bosser ;-)

Mimi 16/05/2013 19:13



très bien, alors je vais faire ça...