Escapade à Suzhou

Publié le 22 Avril 2012

Shanghai-2012-176.jpg

On est parti sur un coup de tête. C'était 2 jours avant la fin du voyage. Pour aller à Suzhou, il faut prendre le train express si possible, on arrive en 30 mn. Je n'étais pas sortie de Shanghai depuis le début, ce que je ne regrette pas  puisque j'avais décidé d'y poser mes valises et de faire la ville de long en large.

C'était dimanche. Tôt le matin, on a filé à la gare. Prendre le train en Chine c'est toujours amusant. Dans les files d'attente aux guichets, on se retrouve souvent un peu paumé avec toutes les inscriptions et là, pas la peine de chercher le moindre indice en pinyin (transcription des caractères mandarin en lettres latines) ici, il n'y a que du chinois.

On est reparti avec 2 allers-simples. En Chine, on achète souvent des allers-simples et le billet de retour une fois arrivé dans la ville de destination, même pour les grands voyages. Quoi que le système des allers-retours tend à se développer selon les villes.

Arrivées à Suzhou, on n'avait pas de plan, pas de carte, pas d'adresse, pas de destination précise, la seule chose que j'avais en main, c'était quelques noms écrits en chinois de certains sites à ne pas rater. On a pointé au hasard l'un des sites au chauffeur de taxi. On a eu de la chance. C'était le Humble Administrator's Garden, un grand parc super bien situé. Le chauffeur de taxi  nous a déposées devant une petite avenue pleine de monde en nous indiquant la direction pour le jardin. Plein de petites pagodes et de parterres fleuris, de ponts et de chemins, on a gardé cette visite sous le coude pour la fin.

Toute la journée, on a emprunté des rues au hasard et je suis tombée sur un magasin plein de T-shirts rigolos avec des personnages chinois dessus. Comme je n'avais pas encore trouvé tous mes cadeaux, j'en ai profité, toute la famille y a eu droit!

On est tombé sur une rivière et la ruelle qui longe cette rivière est bordée de restos adorables, de quelques boutiques très chouettes et de maisons anciennes souvent abîmées par le temps.

On a fait un tour sur l'eau. Sur la barque, l'homme qui travaillait là nous a donné une petite carte plastifiée sur laquelle il nous souhaitait la bienvenue  en anglais. Il était écrit aussi qu'il nous proposait de chanter des chants traditionnels et que si on le voulait bien, on pouvait lui donner un petit quelque chose.

Sur le trajet du retour, je  n'entendais que sa voix, ses histoires indéchiffrables en chinois, le calme de l'eau, ma respiration. J'entendais dans sa voix le souffle du temps qui passe. J'avais en tête des flashs des dernières semaines, des images saccadées, les souvenirs qui s'entrechoquaient et je commençais à penser au retour. Je me préparais à la séparation, aux milliers de km qui allait méloigner de tout ça.

Shanghai-2012-247.jpg

Shanghai-2012-249.jpg

Shanghai-2012-196.jpg

Shanghai-2012-262.jpg

Shanghai-2012-186.jpg

Shanghai-2012-235.jpg

Shanghai-2012-266.jpg

Shanghai-2012-299.jpg

Shanghai-2012-331.jpg

Shanghai-2012-244.jpg

Shanghai-2012-417.jpg

Shanghai-2012-374.jpg

Shanghai-2012-378.jpg

Shanghai-2012-366.jpg

Shanghai 2012 493

Shanghai-2012-361.jpg

Shanghai-2012-482.jpg

Shanghai 2012 281

On est retourné à la gare en rickshaw, au milieu des voitures et des camions.

J'ai respiré l'air tranquille de Suzhou avant de retrouver pour une journée encore l'énergie vibrante de Shanghai.

48h plus tard, j'étais dans l'avion de retour.

Voilà, j'arrive presque à la fin de mon récit de voyage. Encore quelques photos et mon séjour à Shanghai sera derrière moi.

Rédigé par Mimi

Publié dans #Shanghai

Repost 0
Commenter cet article