Eté adolescent

Publié le 3 Juin 2012

J'ai envie de faire des tas de choses inutiles et futiles. Déjà, j'ai envie de laisser mes livres le marque page là où il est, jusqu'à Septembre, et de relire Twilight, et peut-être même toute la série, allongée dans l'herbe et me lever juste pour boire de la citronnade. J'ai envie de revoir des films que j'ai vu 20 fois et même un peu de télé-réalité. J'ai envie de regarder Romeo&Juliet avec Leo Dicaprio. J'ai envie de passer des après-midi entiers devant Alerte à Malibu époque Nicole Eggert, Pamela Anderson&David Charvet. L'autre jour, j'ai revu le tout premier épisode de Beverly Hills 90210 et j'aurais pu continuer si j'avais eu du temps à perdre. Le temps à perdre, c'est tout le problème. Si je laisse là les choses importantes et que je regarde Buffy, est ce vraiment grave, au fond? Est-ce vraiment important toutes ces choses qui empêchent ces petits plaisirs ?

Peut-on encore ne "rien faire" quand on est grand ? Entendons ça par "ne rien faire de constructif". Ca me rappelle les parents quand on a 15 ans "Bon sang, mais tu ne fais rien !". On ne fait pas rien quand on a 15 ans. On refait les mêmes choses 15 fois, on réécoute les mêmes chansons 10 fois de suite, on redessine le même manga 20 fois, on retourne aux mêmes endroits des semaines et des semaines, on revoit la même scène du même épisode de la même série à peu près 8 fois de suite, parce que ça nous fait "trop" rire. On ne fait pas rien, on refait sans cesse.

Et puis un jour, on se rend compte qu'on a plus tellement le temps de faire tout ça. On n'en a plus envie non plus parce qu'on est trop occupé par des choses constructives, utiles, adultes. Là on comprend ce que signifiaient les propos de nos parents. A 15 ans, on ne fait rien de constructif, on s'amuse à perdre du temps parce qu'on a le temps. Et un jour, on oublie tout ça. On devient grand. Et lorsqu'on a envie de "ne rien faire", parce qu'on en fait trop, parce qu'on en a juste envie, besoin, terriblement besoin, d'une pause, on n'ose pas, on culpabilise même un peu de s'accorder ces moments-là. Comme si on en n'avait plus le droit.

L'été naissant me fait souvent cet effet, un retour à cette envie de "ne rien faire". L'été me rappelle Dawson, Ally McBeal, Melrose, Alyssa Milano, Neve Campbell, Jennifer Love Hewitt&Souviens-toi l'été dernier. Et bien d'autres choses.

L'été me rend adolescente.

Rédigé par Mimi

Publié dans #un peu de moi (dedans)

Repost 0
Commenter cet article