le carton d'invitation

Publié le 29 Juin 2012

Je me rappelle de cette rue, de l'entrée à l'angle, enfin je crois, puis de ce hall poussiéreux, enfin de ce grand loft tout en longueur, de cette table recouverte de patrons et de tissus, je me souviens de ce styliste au look branché, et très attentionné, de son sourire en l'écoutant lui donner ses indications précises sur le modèle, de sa crainte à elle que ça ne ressemble à rien au final et qu'il lui bousille son tissu, de cette pièce provisoire sur son corps et qui ondulait à chacun de ses mouvements. Je me souviens de ce moment simple, j'ai tellement aimé le partager avec elle. C'était il y a quelques mois dans un quartier de Shanghai.

Depuis quelques années je me demandais quand j'assisterais à mon premier mariage, d'amis à moi, pas les amis de mes parents, pas le mariage d'une tante, d'un cousin, d'une connaissance de ma mère.

J'en ai fait des mariages, un paquet même, j'adorais ça, l'attente et l'apparition de la mariée dans cette robe qu'elle ne portera qu'une seule fois dans toute sa vie, l'euphorie dans l'air, les rencontres, les mets raffinés, la pièce montée et les coupes de champagne, et par-dessus tout les retrouvailles, la famille, les amis. Je suis allée à tous ces mariages avec le carton d'invitation au nom de mes parents. J'attendais le mien. J'attendais mon carton. Je voulais mon carton avec mon nom et mon adresse à moi. Et je l'ai enfin reçu.

Ce mariage c'est un peu comme si je passais de l'autre côté moi aussi. Ca y est, je fais partie de ces gens qui ont des copains qui se marient. Comme les grands. J'ai juste oublié que je faisais partie des grands maintenant.

Je ne suis pas de celles qui s'émerveillent devant la symbolique du mariage. Ca ne me fait pas rêver. Mais j'imagine que le moment venu, je réagirai comme Samantha Jones dans Sex&The City. (C'est la seule image qui me vient à l'esprit quand j'y pense) Elle est souvent la seule qui verse une larme en voyant la mariée. Ce sont toujours les personnes auxquelles on s'attend le moins qui s'emeuvent le plus de ce type d'évènement.

Rédigé par Mimi

Publié dans #un peu de moi (dedans)

Repost 0
Commenter cet article