Le jour du sucre

Publié le 24 Octobre 2010

Je n’ai jamais aimé le dimanche. A la fac, c’était le jour où je ne mettais pas le nez dehors parce qu’il n’y avait pas de bus. Et que je n’avais pas envie de marcher jusqu’au centre ville. Et puis il n’y avait rien à faire en ville de toute façon, à part aller au ciné. Il semble que mes potes pensaient la même chose parce que le dimanche était le jour où curieusement tout le monde disparaissait. Alors j’écoutais France Inter et je ne m’en portais pas plus mal. J’ouvrais juste ma fenêtre pour respirer l’air ensoleillé. Ça c’était quand j’étais à peu près ouverte et sociable. Dans le cas contraire, j’éteignais mon portable le vendredi soir et je me plongeais pour le week end dans le monde de Wisteria Lane.

Le dimanche, si on est déprimé, c’est le jour  où on déprime encore plus. Et si on va bien, c’est le jour où on s’emmerde. Mais aujourd’hui, c’est spécial goûter gaufre. Alors ça va. J’hésite encore entre le sirop d’érable et la crème de marrons. Avec un chocolat chaud, ou un thé au citron, ce serait parfait.

 

Rédigé par Mimi

Publié dans #carnet d'humeurs

Repost 0
Commenter cet article