one second, one picture

Publié le 9 Juillet 2012

C'est comme si je n'étais plus là. J'ai l'impression d'être déjà partie. Je range tout, je jette, je nettoie, je fais le ménage à fond, et après je m'attaque au nettoyage de mon ordinateur. Je fais souvent ça avant un voyage. Je vide mes dossiers et me sépare de ce qui est inutile. Je trie des centaines de photos. Je tombe sur des perles, des clichés qu'une amie avait fait à la fac, des visages que je n'ai pas vu depuis longtemps, d'autres que je ne verrai sans doute plus, des souvenirs d'études inachevées, l'université, la légèreté et la force de ces années-là, des souvenirs de camping entre amis, des rires et des conneries. Des images que j'avais oubliées.

Alors j'y passe des heures. Je mets en ordre, je mets à la corbeille, je classe, je sauvegarde le plus précieux. Ca prend un temps fou. Et puis, en plein milieu de la nuit, une idée surgit.

D'abord un mot, puis 2, puis le titre d'une chanson, et quelques photos qui collent avec ces mots. Une histoire se déroule dans ma tête. Je sais que je n'irai pas dormir tant que je n'aurai pas écrit l'histoire. Alors je ne lutte même pas. Je ne regarde plus l'heure.

C'est l'histoire d'1 seconde dans le monde. N'importe où, n'importe quand. En Espagne, en Chine, en France. Hier, aujourd'hui, je ne sais plus. 1 seconde dans la vie d'une personne. Un jour ordinaire. Un peu moins ordinaire. Un jour très spécial. 1 seconde qui va tout changer, 1 seconde de solitude, 1 seconde d'amusement, 1 seconde de répi, 1 seconde de courage.

C'est l'histoire de ces secondes, entièrement pleines de quelque chose.

C'est l'histoire de plusieurs histoires, l'état d'esprit de tout ces gens au moment du cliché. Qu'avaient-ils en tête? A quoi pensaient-ils ? Comment se sentaient-ils? Et qu'est-ce qu'on peut raconter avec un appareil photo en 1 seule seconde ?

C'est l'histoire du décalage aussi, plusieurs secondes dans la vie d' une même personne. L'histoire des paradoxes.

Quand cette jeune femme semble échapper à la photographie du haut de sa balustrade, ou au contraire, quand elle plonge dedans la seconde où elle le décide.

Quand cette autre jeune femme se concentre, derrière l'objectif, occupée à capter quelque chose qu'elle est la seule à voir. Et quand elle se tient devant tous ces gens et qu'elle semble perdue dans ses pensées, comme pour fuir, juste une seconde, toute cette attention dirigée sur elle. 1 seconde de souffle. Elle respire.

C'est aussi l'histoire de la fameuse seconde qui suffit pour prendre une photo. 1 instant sauvé ou perdu pour toujours. 1 instant dévoilé ou qui restera caché.

C'est enfin l'histoire d'1 instant entre 2 personnes, celle derrière l'objectif, et l'autre devant, comme une histoire qui se raconte à 2. Ce que l'une donne et ce que l'autre reçoit, et capte. C'est cette histoire-là que j'ai voulu raconter.

Je regarde l'heure, il est 3h20.

 

Rédigé par Mimi

Publié dans #un peu de moi (dedans)

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

anne 09/07/2012 19:18

Really something..