Une fille que j'aime bien

Publié le 24 Juin 2013

berenice.jpg

Samedi, j'avais décidé de ne pas bouger de mon balcon sauf pour aller à mon rdv chez mon esthéticienne (l'esthéticienne qui m'a reçue samedi m'a dit "mais je vous ai déjà vue! vous venez souvent ici" j'ai parfois l'impression de m'embourgeoiser, mais bon, j'aime avoir le teint frais, et les massages aussi, et la peau nette aussi), j'avais donc décidé de ne pas bouger de mon balcon et de lire la presse. Enfin la presse... Les Paulette ramenés de Paris, autre Grazzia et Biba. Et donc, je lisais le Biba du mois de Juillet quand je suis tombée sur une interview de Bérénice Béjo.

Cette actrice franco-argentine a décollé grâce à "The Artist". Mais ça fait bien longtemps que j'attendais qu'elle cartonne au cinéma. Parce que je l'avais vu dans "Meilleur Espoir Féminin" il y a longtemps. J'étais au collège, ça fait plus de 10 ans, et j'avais adoré son interprétation. Je faisais du théâtre à l'époque et je m'étais pas mal identifiée à ce personnage de lycéenne qui passe un casting et qui décide de devenir actrice. L'an passé quand il y a eu tout ce bruit autour de "The Artist", j'ai pensé "enfin, mais enfin ça y est! Pas trop tôt, on parle d'elle."

Un de mes oncles m'avait raconté qu'il y a longtemps, à l'époque de "La Boum" dans les années 80, il avait pensé de Sophie Marceau alors débutante, "cette fille là va être actrice, ça marchera pour elle".  Je crois que j'ai toujours pensé la même chose pour Bérénice Béjo. Dans "Meilleur Espoir Féminin", où elle jouait son premier rôle important au cinéma, il y a cette scène dans laquelle, attention suivez bien, un des personnages, à propos du personnage joué par Bérénice (=lycéenne qui joue dans un film), dit à son père (=le papa du personnage de la lycéenne donc) "C'est son premier film?" et le père répond "Oui" et là l'autre conclut alors " Ce sera pas le dernier". Parce que la lycéenne jouée par Bérénice B. était très talentueuse derrière la caméra, tout comme comme l'actrice Bérénice B. qui jouait là son premier rôle (effet de miroir entre le film et "le film dans le film") D'ailleurs Bérénice avait été nommée au César dans la catégorie Meilleur Espoir Féminin (pour le film du même nom donc). Et bien j'avais pensé exactement la même chose de Bérénice Béjo sur le "ce sera pas le dernier (film)". Je m'étais dit, ça va marcher pour elle. Et je ne sais pas ce qui s'est passée, mais elle a disparu du paysage français.

le-passeCe qui m'avait frappé chez elle à l'époque de "Meilleur Espoir Féminin", c'était son visage singulier, son air mutin, son jeu aussi, il y avait quelque chose de frais chez elle, finalement cette femme ne ressemble à personne dans le cinéma français. Son visage traduit un caractère, une personnalité, un truc différent. Au delà du fait que je la trouve franchement belle avec un charme fou, il n'y a pas que ça. Je l'ai regardé plusieurs fois en interview, et c'est drôle mais les réponses qu'elle fait ne m'étonne pas d'elle. Comme si sa finesse et sa sensiblité se percevaient dans ses yeux avant qu'elle n'ait prononcé un seul mot.

Voilà, et j'aime aussi son prénom qui est absolument parfait pour une actrice, ses intiales BB (mythiques, parfaits pour une actrice), et même ses cheveux tiens, bruns ou roux, longs ou courts, tout lui va. Si je devais retenir une actrice française "coup de coeur", ce serait elle.

"Le Passé" de Asghar Farhadi pourrait être un film lent et ennuyeux, sincèrement. J'aime les films lents, mais c'était presque trop pour moi. Je ne sais pas, il aurait pu être raccourci d'une bonne demi-heure. En tout cas, il pourrait être ennuyeux si les acteurs ne jouaient pas si justes. Ayant vu "La séparation" qui ne m'avait pas convaincu (même réalisateur), j'ai entraîné une copine voir  "Le Passé" uniquement pour Bérénice Béjo. Elle a eu le prix d'Interprétation à Cannes. Enfin.bérénice b

Rédigé par Mimi

Publié dans #Cinéma

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article