Virgin suicides

Publié le 5 Mars 2012


J'ai lu le livre il y a longtemps, je ne serais pas en mesure de bien en parler mais j'ai souvent lu des critiques négatives dont je ne partageais pas l'avis. Au contraire de beaucoup de personnes, j'avais aimé le livre; ce que j'avais aimé surtout, c'était la description des soeurs Lisbon.  A l'inverse de Sofia Coppola qui en avait fait des jolies filles, Jeffrey Eugenides décrivait ces filles comme pas spécialement jolies, à part Lux peut être, mais insistait plutôt sur le côté énigmatique de ces personnages. Ce qui m'avait plu dans le livre, c'est qu'elles fascinaient les garçons sans que leur physique en soit la principale raison. Il y avait de la subtilité. Mais peut être que ça aurait été difficile pour le spectateur de s'identifier à l'histoire si les filles présentées étaient banales, voire pas jolies telle que Thérèse était décrite dans le livre. Peut être que rendre un personnage énigmatique sans qu'il réponde à des canons esthétiques aurait été plus dur à l'écran.  En tout cas, ça n'aurait pas été moins intéressant pour autant. Peut être même que ça l'aurait été plus. J'avais beaucoup aimé le livre parce qu'il donnait une autre grille de lecture de l'histoire et décrivait le mystère des premiers émois adolescents dans tous leurs paradoxes.

 

Rédigé par Mimi

Publié dans #Lecture

Repost 0
Commenter cet article